L'hiver me semble long. Il fait très humide et je tarde a retrouver le printemps. Ses instants de douceurs et surtout sa luminosité feront un bien indéniable. Avec les travaux du futur batiment de stockage du foin séché, ces deux derniers mois ont été chargés. Il y a d'autres projets qui attendent pour être accomplis, j'y reviendrai. Je vois les prochains mois déjà filer.

En ces temps de construction pour l'avenir au propore comme au figuré, bien des choses me paraissent sans intérêt. Ce n'est pas une bonne chose mais c'est comme ça. Je n'arrive pas en ce moment à prendre tout ce brouhaha au sérieux. Le salon de l'agriculture et ses pantins candidats, Xavier Beulin et ses désirs de conquête, les journalistes des médias nationaux qui s'obligent avec bien peu d'originalité et d'exigence à "traiter" la question agricole (c'est devenu un "marronier"), et les paysans qui accueillent une certaine Marine comme une des leurs. C'est pas sérieux.

Cette semaine, un jeune paysan guinéen, Lamine, est dans ma région, je dois l'accueillir avec les jeunes agriculteurs pour poursuivre nos échanges débutés il y a deux ans en Guinée quand leur fédération agricole m'avait accueillit. Il devait être trois mais ils n'ont pas eu leur visa. La France, une terre d'accueil ? pas pour les jeunes paysans guinéens qui à priori eux, ne sont pas des nôtres...

 

Quelques photos des travaux dans le futur bâtiment de stokage de foin.

 

161_6157_IMG  161_6160_IMG  161_6164_IMG