Dinde

Voici mon petit menu spécial « Fonte de la banquise »

En entrée, je vous propose  un bon foie gras de Hongrie produit à 1300 kms environ et vendu 45 euros le kilos et des crevettes du Brésil à 11 euros le kilo chez Carrefour pêchées à plus 9100 kms de nos côtes.

Ensuite, pour seulement 5,95 euros le kilo, l'agneau australien est disponible chez Auchan (élevé à plus de 17 000 kms de nos terres), accompagné de tomates bio chez Intermarché pour 2,78 euros le kilo venues d'Espagne (1500 kms) et de pommes de terre bio cultivées en Israël à 1,30 euros le kilo ( 3200 kms).

En dessert, soyons exotiques : clémentines d'Espagne et  Kiwis Nouvelle Zélande pour 0,65 euros le kilo (19 000 kms parcourus) ou ananas de Colombie cueillie à plus 10 500 kms d’ici.

TOTAL : plus de 50 000 kms parcourus, sans bouger de votre cuisine !

C'est une simple suggestion, j'aurais pu vous proposer aussi une petite bûche glacée avec du lait belge ou allemand et quelques ingrédients qui auraient participé au « capital kilomètres » de notre repas de fêtes…

Mais je ne souhaite pas donner le bâton à ceux qui me diront que ce n'est pas possible de ne pas échanger des denrées alimentaires. Je l'ai déjà évoqué dans un post, il me semble urgent de trouver un équilibre entre cette réalité et la place de l'agriculture en France.

Je veux juste vous montrer l'absurdité de notre alimentation quand on ne s'intéresse pas à ce qu'elle est. Je vous propose de reparler d'un menu plus local dans un prochain post mais je veux terminer sur une réflexion: et si Copenhague commençait par l'alimentation ?