IMGP0368

L'automne est bien entamé, l'hiver n'est pas si loin, et pourtant voilà de bien jolies fleurs que je trouve dans mes champs.

Si l'on se donne les moyens de faire ce métier avec passion, rigueur et technicité, ce métier dit "d'exploitant" participe à la préservation des ressources et à la diversité des paysages.

J'aime énormément les paysages de prairies et de vallées, mais ma ferme se situe dans une plaine et il est essentiel si l'on ne veut pas en faire un désert de ne pas chercher obligatoirement la seule rentabilité immédiate. C'est pourquoi depuis mon installation et pour des raisons agronomiques, j'implante chaque année des cultures dites de "couverts végétaux" ou "intermédiaires" qui sont destinées pour la plupart à la restitution au sol (on peut aussi les récolter ou les faire paturer pour les animaux). Je les sème après avoir récolté le blé au mois d'aout. Elles permettent en outre de piéger et conserver les nitrates dans le sol grâce à leurs racines et à leurs besoins.  Ces couverts sont très utiles et c'est pour cette raison qu'ils vont devenir obligatoires dès l'année prochaine avec quelques résitances certainement...

IMGP0361

Moutarde, phacélie, avoine et vesce... Les insectes et le gibier y trouve là à une période difficile nourriture et abris. Les plantes sont notamment choisies pour leur système racinaire bien plus efficace que le travail du sol par un tracteur et un outils. J'y sèmerai au printemps avec peu de travail du sol une plante qui profitera de ce "précédent".

Un lien pour en savoir plus : http://www.agriculture-de-conservation.com/